Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 01 avril 2007

Le musée de l'Ecole de Nancy dévoile ses réserves

medium_affiche.3.jpgL'Ecole de Nancy, c'est mon dada. Donc quand le musée de l'Ecole de Nancy décide de présenter les trésors qui sommeillent dans ses réserves et qu'on ne peut jamais voir pour cause d'étroitesse des lieux et bien votre quiche, elle ne peut pas passer à côté de ça!
Pour être allée dans ces fameuses réserves, je sais que ça vaut le coup : des ensembles comme le mobilier d'un cabinet dentaire de Gruber, des éléments mobiliers et architecturaux venant de construction détruites comme la maison Luc (rue de Malzéville). Et ce n'est pas parce que ça sort des réserves que ce sont des oeuvres d'une importance moindre, jugez plutôt : la demeure d'Emile Gallé himself, l'hôtel particulier d'Edouard Hannon à Bruxelles ou encore la villa d'Eugène Corbin, généreux mécène de l'Ecole de Nancy et donateur à l'origine du musée de l'Ecole de Nancy.

Et tout ça, ça se passe dans l'un des lieux fondateurs de ce mouvement : les galeries Poirel où, dès la fin du XIXè siècle, les artistes lorrains présentaient des oeuvres qui allaient marquer les arts décoratifs pour un moment.

Où, quand, jusqu'à?
Le musée expose ses réserves : oeuvres méconnues ou inédites
Galeries Poirel, Nancy
Du mercredi au dimanche de 13h à 18h
Jusqu'au 13 mai 2007

Les commentaires sont fermés.