Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 14 février 2007

Handicap puissance 2

medium_fauteuil.jpgPetit coup de gueule du soir.

J'ai passé quelques jours  avec des ados en fauteuil électrique. Premier séjour à Paris, pour eux c'est une aventure extraordinaire. Mon boulot, c'est d'organiser leur séjour pour que tout se déroule sans anicroche. J'ai donc contacté tous les endroits où nous nous rendions pour avertir de notre arrivée, fait des visites de repérages pour les cheminements handicap, bref balisé à mort pour que rien ne vienne gâcher leur découverte de Paris.

Mais c'est compter sans les dysfonctionnements de grands musées qu'on additionne à la bêtise des gens pour rendre une balade de santé plus ardue que l'ascension du piton d'Enchaing sur l'ïle de la Réunion (renommé pour l'occas le piton d'En chier). Bref, petit bilan de ces quelques jours :

  • un accés handicap fermé à la Cité des Sciences, impossible de pénétrer dans la bâtiment depuis le parking
  • des agents d'accueil incapables de nous diriger de manière fiable
  • des agents d'accueil au Louvre qui nous ont vertement reproché de monopoliser un ascenceur pour passer d'un étage à l'autre. C'est vrai quoi, c'est tellement simple quand on est en fauteuil de prendre un escalator!
  • une croisière sur la Seine où les enfants ont été placé dans les couloirs du bateau à droite et à gauche parce que personne n'a trouvé ça utile de mettre en place un bateau adapté où ils auraient pu être ensemble avec leur guide. Sympa pour ceux qui ne pouvaient tenir l'audioguide....
Et bien, il y a encore vraiment du boulot pour l'accessibilité de la culture aux personnes handicapées. Et le pire c'est que ces gamins sont habitués à rencontrer ce genre de difficultés et n'y prennent même plus garde.
Vous avez déjà été confronté à ce genre d'expérience? Ce sujet me tient à coeur... 

Commentaires

Sans comparaison aucune, on rencontre le même genre de problèmes quand on se balade avec une poussette...
Et dès que je me retrouve coincée quelque part avec ma poussette, je pense aux personnes en fauteuil, étant sensibilisée au problème, et à leurs difficultés. Rien n'est fait pour les handicapés quel que soit leur handicap. C'est une honte française d'accorder si peu de crédits pour l'aménagement des espaces publics (outre le peu de structures et autres aides).
Alors je suis à 100% avec toi pour ce coup de gueule.
Loop

Écrit par : Loop | jeudi, 15 février 2007

Je GUEULERAIS aussi avec toi !!!!
Je ne suis pas directement concernée par le sujet mais dans mon quartier ils s'activent un peu : on agrandit les trottoirs pour les poussettes et les fauteuils...cela a pris du temps.
Dans la crèche en face, un accès handicapé est également créé pour permettre aux parents d'accompagner leur bout'choux jusque dans leur classe.... mais ce n'est rien !!! il en reste à faire

Écrit par : Amélie | jeudi, 15 février 2007

loop : je n'avais pas vu ce problème sous l'angle des poussettes, ça doit être relou! mais dans le cas des handicapés, je trouve que c'est stigmatiser encore plus des gens qui le sont automatiquement de par leur handicap, c'est ça qui me fait hurler...
amélie : les installations pratiques c'est bien mais pour changer les mentalités, il y a encore beaucoup à faire!

Écrit par : la quiche | jeudi, 15 février 2007

Place St Sulpice,Paris...Orage...Vu une femme pratiquement se faier lyncher en essayant d'abriter son enfant en
fauteui,l sous un abribus,par des gens valides venus pour la meme raison !!!!

Écrit par : fredoel | jeudi, 15 février 2007

Ca ne m'étonne pas! De toute façon dans la vie quotidienne rien n'est vraiment fait pour faciliter les déplacements des handicapés alors pour la culture, que demande-t-on? Je ne sais pas ce qu'il faudrait faire pour que les mentalités évoluent.

Écrit par : Béa | vendredi, 16 février 2007

@fredoel : je pense que je me serais grave énervée contre ces gens, ils n'imaginent pas comme, en plus, on ressent la météo de manière différente quand on est en fauteuil, en plus d'etre de santé fragile bien souvent. *cri de rage*
@béa : c'est clair que la culture tout le monde s'en tape (et pas que pour les handicapés) pas de chance c'est mon cheval de bataille!

Écrit par : la quiche | vendredi, 16 février 2007

Salut miss

Je voulais juste te dire que ce que tu fais pour ces jeunes en fauteuil est vraiment super ! Bravo à toi. Ma mère est en fauteuil ce sujet me tient aussi à coeur et je confirme qu'à Paris c'est vraiment la galère. En plus des musées durs d'accès (le grand palais est par contre vachement bien de ce côté là) il y a des sales cons (et je pèse mes mots) qui prennent les emplacements réservés aux handicapés pour garrer leur voiture. Comme si les personnes en fauteuils avaient besoin de ça. Enfin en tout cas ça fait plaisir d'entendre des gens valides qui se sentent quand même concernés par ce problème ! Bises !

Écrit par : Juliette | vendredi, 16 février 2007

@juliette : ah oui le problème des places de parkings, j'aimais bien la campagne de sensibilisation il y a quelques années "si tu prends ma place, prends mon handicap". Sinon, petite anecdote sur le sujet : toujours avec mon groupe d'ado : leur véhicule avec logo handicap garé sur une place réservée pour les handicapés s'est fait verbalisé infraction : ocupation d'une place réservée aux personnes handicapées! Surréalsite!

Écrit par : la quiche | dimanche, 18 février 2007

Je prends une ligne de bus qui dessert 2 C.A.T.
Tous les jours, il y a au moins 1 personne en fauteuil et plusieurs personnes en cannes ou ayant des difficultés à se déplacer.
Je te le donne en 1000, le bus n'est pas adapté pour les fauteuils. DOnc la galère pour descendre du bus (sortir du fauteuil, plier le fauteil, descendre du bus en s'aidant de ses bras, mettre le fauteuil sur le trottoir, le rouvrir, se réinstaller dedans...)

Une personne a posé une fois la question à un controleur, qui lui a répondu qu'en fait ça n'était pas si simple. Ce n'est pas seulement le bus qu'il faut changer mais il faut aussi adaptée la chaussée...

En gros, trop cher pour si peu de monde!

Écrit par : Grenouillette | lundi, 19 février 2007

@grenouillette : c'est hallucinant ce que tu me racontes là! bon ben ça confirme bien ce que je pensais, et c'est dans tous les domaines de la vie...

Écrit par : la quiche | lundi, 19 février 2007

...sans compter les endroits où tu appelles avant...histoire d'être sûre de ton coup...Qu'on t'assure que tout est bien entendu "accessible"...et quand t'arrives y'a 3 marches...."mais elles toutes petites-minuscules!!" : te dit-on...ou bien : "Oh mince!....c'est le Directeur du Musée qui a la clé de l'ascenseur accessible et il est parti en week-end!...Vous êtes sure que vous ne pouvez pas monter les marches?"
Bref, tout ça pour dire aussi que ce n'est de la mauvaise volonté mais de la méconnaissance!!....
Et pourquoi pas faire des stages de fauteuils dans les écoles primaires, histoire de faire comprendre aux plus jeunes!!...

Écrit par : MissFaf | mardi, 20 février 2007

@missFaf : ton idée de mettre les gamins valides dans un fauteuil pour qu'ils se rendent compte est excellente, c'est d'aileurs comme ça que se déroule la sensibilisation du personnel au handicap moteur...

Écrit par : la quiche | mardi, 20 février 2007

c'est vrai
il y a encore énormément de travail pour que arriver à un niveau qui soit acceptable dans ce domaine ..
bonne idée... pour des enfants valides , ce serait une découverte ahurissante ..

Écrit par : bernard | jeudi, 22 février 2007

J'ai passé 6 ans très proche de ma belle-soeur handicapée suite à un AVC et non seulement y'a pleins d'endroits inadaptés on va dire vitaux (administrations, caisse des supermarchés, sortie de parking sous-terrain) alors ne parlons pas des musées, théatres... Par dessus tout cela y'a le regard des autres qui donne franchement envie d'exploser toutes les 5 mn sur les gens qui dévisagent mais comme elle était pudique je ne voulais pas en rajouter.
Que dire de trouver un appartement adapté !!! Les adaptations coutent hyper chères et c'est à la charge de la personne !!! Comme si c'était un luxe d'avoir une douche adaptée pour pouvoir vivre seule et sans l'aide de quelqu'un.

Écrit par : esma | samedi, 03 mars 2007

Les commentaires sont fermés.