Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 31 janvier 2007

Procrastination 0 / La quiche 1

Depuis quelques temps, j'ai une certaine tendance à la procrastination (j'ai mis du temps avant de comprendre ce mot mais maintenant que j'en ai compris le sens, j'ai aussi trouvé un nom à ce trait de mon caractère). Genre, j'ai 10 millions de choses pas rigolotes à faire mais je préfère bloguer à gogo, tricoter, rêvasser.... pour au final faire les choses pas rigolotes en deux-deux avant de me coucher à pas d'heure bien évidemment et du coup de grogner le lendemain au réveil... Et d'avoir encore moins envie de les faires ces p***** de choses pas rigolotes en rade. Un cercle vicieux infernal.

Je suis heureuse de vous annoncer que ce soir, j'ai brisé le cercle vicieux! J'ai :

  • payé mon assurance habitation
  • envoyé des candidatures dans ma Lorraine natale
  • envoyé mes cartes de voeux
  • fait du ménage (pas fait à fond depuis 2 mois)
  • répondu aux mails en deshérence dans ma boîte
  • fait une lessive
  • envoyé mon loyer -presque- en temps et en heure
  • préparé mon lunch pour demain et vendredi
  • et pour finir, rayé avec délice une bonne partie des tâches de la liste que j'avais entamée sur Netvibes
Et mon dieu, ce que je me sens bien! Je vais profiter de ma soirée sans petite voix qui me chuchote "et ta paperasse, et tes p'tites culottes, et tes CV, et ton lunch...."
Maintenant, il faut que je réussisse à vaincre le démon procrastinateur tous les soirs, c'est beaucoup plus gratifiant.

lundi, 29 janvier 2007

Netvibes ou comment rendre accro une quiche

Anne-So et son addiction pour Netvibes*, m'ont donné envie de refaire un tour dans les fonctionnalités offertes par cette plateforme.
Il y a quelques mois, j'avais configuré mon Netvibes principalement pour suivre mes blogs. Déjà une grande révolution : au lieu de cliquer frénétiquement -ben oui quoi, comme un drogué en manque qui cherche sa dose, parce que tout ce petit monde est très vite addictif- sur l'adresse de mes blogs préférés pour voir si un nouvel article avait été posté, j'ouvre mon Netvibes qui me dit tiens un nouvel article ici, un nouvel article là et encore là et là. Pof, pof, tu cliques, tu y es et tu es rassurée parce que tu sais que tu ne passeras à côté du débat du jour ou du bon plan de la semaine. Mais là, j'ai mis la main sur un module intitulé "liste de tâches". Rien que le nom je m'en pourlèche les babines, je suis une accroc aux listes surtout des listes de choses à faire. Quel pied. Encore mieux, il y a désormais un module pour récupérer les mail d'Hotmail. Comment ai-je pu vivre sans? Bref, tout ça ne va pas arranger mon addiction au net. Il ne manquerait plus que je plonge dans l'enfer d'ebay.

*Pour les ceusses qui ne connaissent pas, c'est une page qu'on organise à sa guise en particulier pour récupérer les flux des blogs ou sites que l'on suit régulièrement. Si vous ne savez pas ce qu'est un flux, je ne peux plus rien pour vous ;) 

dimanche, 28 janvier 2007

Boro et moi

medium_2213622124.01._AA240_SCLZZZZZZZ_V56810503_.jpgJ'ai passé le week end avec un homme extraordinaire! Blémia Borovicz, photographe hongrois de talent et de renom, homme à l'élégance folle malgré -ou à cause - de sa canne compensant une légère infirmité dont je n'ai pas réussi à démêler l'origine car Boro est un homme mystérieux tantôt potache tantôt portant le poids de toutes les guerres qui agitent le continent sur ses épaules...

Bon ok, j'ai juste lu le dernier tome des aventures de Boro, reporter photographe "Cher Boro". Toujours autant de plaisir à retrouver la galerie de personnages qui hantent les 6 tomes de cette série très prenante : commencées à l'aube de l'avènement de Hitler en Allemagne, les aventures de Boro nous ont menés des geôles de l'Espagne franquiste à la joie du Front Popluaire, de l'Inde terrain de jeu pour espions des grandes puissances au Paris des débuts de l'occupation. Dans ce nouvel épisode, Boro travaille pour la résistance française, tente d'empêcher l'arrestation de Jean Moulin à Caluire, vole des photos du nouveau char d'assaut allemand qui risque de faire basculer les batailles sur le front de l'Est, trouve le temps de roucouler avec une belle résistante rencontrée dans un avion avant un parachutage en zone non occupée...
Encore un épisode trépidant et toujours des mystères dont j'attends la résolution avec impatience : qui est ce mystérieux Arthur Finnevack, second des renseignements anglais qui porte un intérêt plus que professionnel à Boro et dont le nom serait un anagramme. Si vous le savez, ne me dîtes rien, j'aime ce mystère! 

On est bien d'accord, ce n'est pas de la grande littérature mais on se prend vite d'affection pour Boro et les deux auteurs, Franck et Vautrin, ont l'art et la manière de faufiler leur personnage dans la grande histoire. Et puis les couvertures des livres sont dessinées par Enki Bilal...

vendredi, 26 janvier 2007

georgette swap test #1

Bon, c'est pas gagné cette affaire mais voilà vers quoi je me dirige. Je précise aux georgettes en guoguette par ici que ceci est un test en cours de réalisation, ne prenez pas peur!

medium_georgette_test.jpg

 

 

mercredi, 24 janvier 2007

Mes souvenirs à toi et à votre famille

Depuis que j'ai mis une adresse mail sur la page d'accueil de ce blog, je reçois des courrier qui me font mourir de rire. Vous savez ces banquiers qui veulent vous faire profiter des comptes d'un riche homme d'affaire malheureusement décédé dans un accident d'avion avec toute sa famille. Souvent écrits dans un français approximatif, je me régale à le lire et je voulais immortaliser le titre du dernier en date :

"mes souvenirs à toi et à votre famille". 

 

Ainsi que la cause du décès de mon futur bienfaiteur : "Mr Morris Thompson un grand industriel américain et un résidant de l'Alaska, qui a malheureusement perdu sa vie dans l'accident d'avion du vol 261 de lignes aériennes de l'Alaska qui s'est brisé le 31 janvier 2000, y compris son épouse". C'est le "y compris son épouse" qui m'a achevée sur ce coup!

Blague à part, si de telles arnaques circulent, c'est que quelque part, des gens doivent se laisser attraper. Mais je me demande bien qui peut se laisser berner par un stratagème aussi grossier.

Question subsidiaire : Le français approximatif est-il utilisé sciemment pour tenter de faire croire à l'interlocuteur que ce mail est envoyé par un vrai Africain qui parle donc le petit nègre? En plus, d'une arnaque minable, ces mails seraient doublés de racisme de bas étage? Ou bien la fatigue me fait raconter des énormités? Je vous laisse méditer là-dessus...

lundi, 22 janvier 2007

Les blogs c'est cool...

...surtout quand on participe à un concours organisé par une blogueuse généreuse pour gagner une pochette Brontibay et que contre toute attente alors qu'on n'a jamais rien gagné de sa vie, on le remporte. Merci Punky b!

Le thème du concours : envoyer un petit texte pour expliquer pourquoi toi, modasse avertie (euh, on parle de moi, là?) , devrais gagner ce petit Brontibay; un petit texte convaincant : soit par son originalité, soit par sa drôlerie, soit par sa pertinence. Bref, convaincre l'hôtesse des lieux.

Le petit texte que j'ai concocté

Chère madame Punky b,

Je t'écris cette lettre pour te faire part de mon intention d'adopter une pochette noeud Brontibay. Ma candidatue est idéale car je pourrais lui assurer des conditions de vie des plus agréables : un appartement à Paris, des sorties dans le Marais pour qu'elle soit en compagnie de ses semblables... Elle pourra également trouver des amis dans une garde robe tout à fait dans son style et, cherry on the cake, elle aurait avec elle des frères et soeurs de la même origine qui pourraient l'aider à s'intégrer le plus rapidement possible dans sa nouvelle vie. J'espère t'avoir convaincu, chère madame Punky b, de tout l'intérêt que présente ma candidature et je me tiens à ta disposition pour toute demande de pièces justificatives.

Je te prie d'agréer, chère madame Punky b, l'expression de sentiments ô combien respectueux, sincères et dévoués.

Une quiche qui veut ouvrir un foyer d'accueil pour sacs Brontibay. (Je précise que j'accueillerai avec autant de bonheur un Barbara ou un Rebecca que ce Liseron qui me plaît tant, avis à qui veut!)

 

Le cadeau que j'ai gagné :  le modèle Liseron en violet (impossible de télécharger une photo sur le site de Brontibay...)

 

samedi, 20 janvier 2007

Rivalités intestines

C'est l'histoire d'une région ayant connu des siècles agités et pour laquelle deux villes prétendent au titre de capitale. A ma gauche, Nancy, capitale historique du duché de Bar et de Lorraine, un peu endormie jusqu'à la fin du XIXè siècle où l'annexion de l'Alsace et la Moselle lui donne l'occasion de reprendre le devant de la scène. A ma droite, Metz, en territoire d'Empire, puis enclave française entre les territoires allemands et le Lorraine, ville qui brille jusqu'au black-out de l'annexion. 1918 : retour des territoires annexés dans le giron de la France. Et début de la lutte intestine pour le titre convoité de capitale de la Lorraine.
Tout se complique avec la décentralisation et la création des régions. Il va bien falloir trancher : on n'a pas encore vu de région bicéphale. Et bien non, la question ne sera pas tranchée de manière catégorique.

C'est l'histoire d'une région qui a un chef lieu administratif (Metz) mais sans aucunes conséquences sur les équipements.

C'est l'histoire d'une région qui installe son aéroport entre les deux villes soit en plein milieu de la cambrousse. Pas trop grave me direz-vous au regard du peu de destinations desservies.

Mais c'est l'histoire d'une région qui installe sa gare TGV entre les villes soit.... en plein milieu de la cambrousse, je vois que vous suivez, et ça, ça me fait nettement moins rire, parce que du TGV, je sens que je vais en avaler pas mal au train (ha ha) où vont les choses...

Alors pour les prochaines fois amis messins, ravalez votre fierté mal placée et admettez que la capitale de la Lorraine c'est bien Nancy ;)

vendredi, 19 janvier 2007

I've found them...

medium_Lowboots.jpg...oui, oui les low boots noires vintage que je cherchais depuis l'automne, je leur ai enfin mis la main dessus dans une friperie de la rue Saint-Martin et ce pour la modique somme de 30 euros. C'était un peu une mission challenge pour cause de contraintes très serrées : morphologie à gros mollets qui n'aide pas à la recherche de bottes, budget mini et une envie très précise derrière la tête du genre talons mais pas trop + aspect froissé + revers, etc. Et quand une quiche a une idée derrière la tête, elle ne l'a pas ailleurs comme dirait l'autre*.
Et bien je les ai et je suis ravie, je partage donc toute ma joie -oui, oui toute ma joie- avec vous avec cette photo un poil ratée mais il est un peu tard, vous ne m'en voudrez pas!

 

*Qu'est ce que j'adore ces expresssions toutes faites... 

jeudi, 18 janvier 2007

Butin

A force de traîner sur des blogs de modasses invétérées, B. Et P.B. pour préserver leur anonymat, m'est venue une irrépressible envie de transformer ma garde-robe. N'étant pas encore riche comme Crésus, j'ai mis à profit l'idée de Balibulle de fouiner chez Claire's pour y dégotter des bijoux chic, choc et pas chers. Leur mission : donner un coup de pep's à mes tenues assez basiques.

Et bien, ça valait le détour. Jugez plutôt :

 

medium_butin.jpg



























  • un sautoir vert grisé composé de mini pastilles : pour un effet sage tout mimi
  • une broche qui permet d'animer mes trop nombreux hauts noirs
  • un sautoir rouge à grosses perles : parce que je ne peux pas m'empêcher d'aimer les choses voyantes et rigolotes
  • un pendentif très long qui donne un p'tit côté classe à mes tenues.
Et là, où je me dis que mes achats sont réussis, c'est que tous les matins depuis une semaine, je mets un bon moment pour choisir lequel agrémentera ma tenue du jour!

mercredi, 17 janvier 2007

Une soirée hors du temps

 Nombreux chers lecteurs de ce blog, j'ai un aveu à vous faire : parfois, le soir, une mamie s'empare de mon corps. Elle se fait une soupe à 19h, elle a au préalable coupé son portable et formé ses volets on est jamais trop prudent, elle déguste sa soupe et enchaîne avec un pisse-mémé (le p'tit nom local de la tisane). Puis elle regarde "Plus belle la  vie" avec une délectation non feinte. Elle se prépare à passer une soirée devant la télé avec son précieux compagnon : son tricot. Et roule mamie, c'est parti pour une soirée tranquille pépère mémère.

medium_soireetranquille.2.jpg
 Et le pire c'est que je l'accueille avec enthousiasme la mamie qui sommeille en moi!
 

 

mardi, 16 janvier 2007

En avant!

medium_georgette.jpg

 Ayé, je connais ma georgette partner!
Va donc falloir se mettre au boulot, se creuser les méninges, expérimenter des nouvelles matières, être minutieuse tout ça pour combler les désirs les plus fous raisonnables de ma partner.
Je vous raconte pas comme j'ai la pression devant toutes ces choses si ravissantes et inventives que je vois à droite et à gauche... Date du rendu des copies.... je cherche.... Argh, il me manque cette info capitale. Je vous laisse je pars à la pêche aux infos!

 

 

 

 

 

lundi, 15 janvier 2007

Yves Klein à Beaubourg

medium_yvesk2.jpgEnfin ça y est, je suis allée voir l'exposition Yves Klein à Beaubourg! Après plusieurs essais ratés, j'ai choisi de tenter ma chance vers 19h samedi et bien c'est un bon horaire, il n'y avait personne à la caisse et peu de monde dans les salles. Après une petite pause en haut des escalators pour admirer une vue magnifique sur Paris, c'est parti!

Ma première rencontre avec Yves Klein fut un peu décevante : une reproduction d'un de ces monochromes en I.K.B. (International Klein Blue, le bleu créé et breveté par Klein himself). Mouais, ben c'est un grand applat bleu, ça casse pas trois pattes à un canard, me disais-je dans ma grande naïveté. Je ne m'attendais pas au choc que j'allais recevoir quelques mois plus tard au MAMAC de Nice devant l'un de ces mêmes monochromes. Aspirée par le bleu, fascinée par l'intensité dégagée par ces toiles, votre quiche est restée scotchée un bon moment. Quelques anthropométries plus tard, j'ai complètement révisé mon premier jugement hâtif. Autant dire que cette rétrospective de l'oeuvre de Klein m'attirait!

Malheureusement, j'ai encore été déçue par la muséographie de l'exposition que j'ai trouvé antipédagogique au possible! En effet pour toute aide à la visite on trouve les propos de l'artiste qui sont un poil hermétiques. Pas étonnant que les équipements audio pour les enfants soient pris d'assaut!
Heureusement que les oeuvres présentées sont à la hauteur de ce que j'attendais. Des monochromes bleus, roses, or. Les cosmogonies ; ces oeuvres créées par l'action de la nature (vent, pluie, etc.). Les anthropométries où le modéle devient un pinceau vivant. Les oeuvres créées par l'action du feu. Mais surtout les vidéo -en particulier de ses expositions qui étaient des happenings avant l'heure- et les bandes sonores qui permettent de voir et d'entendre l'artiste parler de son oeuvre tellement riche et bien au delà de l'image d'un doux dingue que je m'étais construite.

Pour des raisons évidentes de cohérence avec moi-même ce billet n'est pas illustré par les fameux monochromes bleux, je ne peux que vous dire de courir à Beaubourg (jusqu'au 5 février) pour les découvrir par vous-même. 

dimanche, 14 janvier 2007

Faux numéro

Samedi 14h, mon téléphone pro sonne, un peu surprise de l'avoir laissé allumé et encore plus qu'il sonne, je réponds : 

- Oui , allô, c'est X.

- Pardon?

-Mais si X, le mec à la 306 rouge...

- Désolée en dessous de la 407, ça ne m'intéresse pas. Au revoir! 

vendredi, 12 janvier 2007

Le goûter, mon moment fétiche


Une journée sans goûter est une journée incomplète. C'est mon moment à moi qui me permet de clôturer une journée de boulot avant d'aller retrouver des amis, sortir... Ma p'tite pause dans une vie parisienne très speed. J'ai de la chance car mon boulot et mon appart ne sont qu'à 10 minutes à pied de distance. Il m'est donc facile de repasser chez moi en fin d'aprem avant d'enchaîner. Et j'aurais vraiment du mal à m'en passer tellement ce moment me permet de décompresser.

Il y a le goûter de semaine assez simple : 2 carrés de chocolat avec un fruit ou de la compote de pommes maison. De quoi reprendre un peu d'énergie pour la soirée.

Et puis il y a le goûter réconfort, celui qui permet de laisser loin derrière soi une semaine pleine de lassitude, où l'on apprend qu'on n'aura pas le treizième mois promis, où l'on doit gérer l'incompétence de ses collègues bref une semaine de m****. Ce goûter donc qui permet de commencer dans la douceur le week-end. Pour cela, il vous faut :

gouter.jpg
  • un bon thé dans une jolie théière et une tasse fétiche, celle qui a la bonne forme, la bonne contenance, qui tient tout bien dans la main
  • deux oranges fraîchement pressées pour redonner un coup de pep's
  • une assiette de bonnes choses : du chocolat, des macarons, de la brioche de l'Epiphanie
Et c'est parti pour le week-end!

 

jeudi, 11 janvier 2007

Tout est illuminé


medium_safranfoer.jpegJe voulais vous en parler depuis longtemps et voilà enfin mon billet sur "Tout est illuminé" de Jonathan Safran Foer. Alléchée par les critiques élogieuses de son dernier bouquin mais me refusant d'acheter un bouquin qui ne soit pas un poche*, je me suis donc rabattue sur un de ces précédents ouvrages "Tout est illuminé" donc.

C'est l'histoire d'un mec d'un jeune écrivain américain d'origine juive ukrainienne, Jonathan Safran Foer tiens tiens...., qui part à la recherche du shtetl de ces ancêtres muni d'une photo de son grand-père, d'un nom de lieu, Trachimbrod et d'un prénom, Augustine. Il fait appel à une agence de voyage locale qui lui procurera un chauffeur, un interprète et compagnie... C'est le début d'un road-movie avançant cahin-caha où le récit mêle avec brio les lettres que Sacha, l'interprète, envoie à Jonathan, écrites dans un anglais approximatif mais tellement savoureux; le roman que Sacha écrit à partir de cette aventure et la légendaire histoire de Trachimbrod. Ce mélange est détonnant : de l'humour, des situations rocambolesques, des retrouvailles, de la magie, de l'absurde, du burlesque. Autant vous dire que je l'ai dévoré et que j'attends de pied ferme la sortie en poche de "Extrêmement fort incroyablement près" dont le titre me met gravement l'eau à la bouche.

*ben oui quoi, c'est beaucoup moins cher un poche et de plus ça fera tâche dans ma bibliothèque, des bouquins de hauteur différente. Que celui qui n'a pas sa petite maniaquerie me jette la première pierre... Une petite exception quand même, les Harry Potter pour cause de marketing super efficace. 

mardi, 09 janvier 2007

Interruption des auto portraits du mardi

Le thème de ce mois : les bonne résolutions. Or, j'ai décidé de ne pas faire de résolutions de bonne année hormis celle de ne pas me contraindre. Donc si un mardi, je le sens, je ferais un autoportrait comme je le sens, si non, je ne me forcerais pas. Par exemple, ce soir : je suis over crevée, de mauvaise humeur parce que je suis fatiguée donc pas trop dans l'état d'esprit qui me permettrait de bidouiller un truc sympa. A demain donc*.

*si je ne suis pas morte piétinée par une horde de fashionista déchaînées par la perspective des soldes;)

lundi, 08 janvier 2007

Le sac d'une quiche

A la demande générale de Célinette, je vide mon sac pour vous faire part de mon espace le plus intime où seule ma douce main a le droit de se faufiler car oui à ce degré de blindage trouver un objet relève de l'expédition!

sac_de_quiche_.jpg

 

Le sac d'abord : ma dernière acquisition, le sac Brontibay qui me fait rêver depuis des années, que je possède depuis ce week end et qui a bien grévé mon budget solde et qui est, après quelques sorties, toujours aussi magnifique mais affreusement pas pratique et petit! Pas grave, je l'aime!

Et dedans :

  • un portefeuille Brontibay dans le même cuir que le sac
  • des carnets pour écrire des idées pour mon blog, des adresses, des frinques ou autres repérés au cours de mes pérégrinations parisiennes, les codes et numéros de tél, bref je perds ces carnets, je perds une partie de mon cerveau
  • un téléphone Motorola L6 ou L7 mais en tout cas rose que j'ai eu pour la modique sommr de o,15 centimes d'euro (et trois mois de bataille avec mon service client)
  • les clés de chez wam avec depuis quelques jours un porte clefs très raffiné (oui Françou, j'ai craqué, je l'ai utilisé avant d'avoir trouvé un nouveau poste et une nouvelle maison, oups)
  • de la lecture, en cas de trajet de métro imprévu, en ce moment la Vierge en Bleu de Tracy Chevalier (autant j'avais aimé la jeune fille à la perle, autant là, je suis moyennement emballée par son écriture, mais l'histoire me plaît)
  • la pochette qui rassemble mes indsipensables : nureflex (pour prendre de vitesse tout début de migraine), rouge à lèvre, miroir de poche, crème pour les mains, etc) et cette pochette, je l'ai faite de mes petites mimines, yep madame
  • mon IPod mini acheté à Montreal il y a 2 ans. Je pensais faire une bonne affaire en me faisant rembourser les taxes à l'aéroport sauf que mon surnom ne venant pas de nulle part, j'ai complètement zappé l'affaire! Quelques jours après sortait le I Pod nano...
  • l'agenda 2007 Glamour qui attend un petit relooking 
  • des tickets resto (ça doit bien être le seul truc positif de mon taf...)
  • toutes sortes de tickets de caisse, de métro, de ciné, d'expo traînent aussi au fond des sacs ayant vécu près de moi quelques temps...
  • et aussi parce que j'essaie de gérer mes dépenses un porte monnaie spécial alimentaire (pas sur la photo) qui sert à recueillir la somme qui est censée servir à toutes mes dépenses bouffe du mois. Dans les faits, ça sert aussi à boire des coups, à aller au resto, à acheter des magazines... autant dire que, très régulièrement, je suis obligée de renflouer la bête. Technique à revoir, donc!
Ayé, j'ai rempli ma mission et je vais demander à Marie-Caro et Liloe de faire de même! 

samedi, 06 janvier 2007

J'me lance dans le swap

Outre les blogs de filles, je traîne aussi de manière (anonymne) sur les blogs créatifs... Tant de belles choses, ça m'a donné des fourmis dans les doigts j'ai donc commencé à faire de modestes petites choses dans mon coin. Mais là je vais faire mon coming out et je participe à un swap, le Georgette swap -rien que le nom, j'adore!

medium_georgette.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Pour les non-initiées qui se demandent sans doute ce qu'est un swap :

Pour réussir un swap : on prend un certain nombre de blogueuses -ou non- qui remplissent toutes le même questionnaire. On mélange allègrement tous les questionnaires. On fait ensuite appel à une main innocente qui attribue à chaque participante un partner. La balle est ensuite dans le cas de chaque participante qui en s'aidant du questionnaire -et le cas échéant de son blog- fabriquent de leurs blanches mimines un objet, dans le swap qui nous occupe ici, un bijou. Une fois, le bijou réalisé, on l'envoie à sa partner et en toute logique, on reçoit un bijou en retour.
Encore une manière de passer du virtuel au réel!

vendredi, 05 janvier 2007

Pssst... par ici...

medium_200463712-001.jpg

 

Les filles, je ne sais pas si vous êtes au courant mais le Bel Air de la rue de Commerce (et peut être les autres boutiques aussi) fait déjà -30% sur tout le magasin... De quoi faire plaisir à toutes celles qui trépignent en attendant mercredi!

mercredi, 03 janvier 2007

Plaisirs de Noël #4 .... un peu après la bataille mais quand même

medium_IMGP0035.JPG
Les p'tits veaux, nés de quelques heures ou quelques semaines, qui gambadent dans leur étable et se faufilent entre les vaches pour guetter ce qui se passe...