Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 18 novembre 2006

Patois

A week end lorrain billet lorrain !

Le Lorrain a  un parler bien spécifique,  je vais donc vous faire découvrir des expressions toutes plus élégantes les unes que les autres que vous pourrez entendre au détour des rues de Nancy.

On commence par une citation des Amis d’ta femme, groupe du cru qui a fait une reprise de Laisse béton de Renaud à la sauce lorraine que je vous mettrais ici dès que  j’aurais compris comment on met de la musique sur un blog !  «  de l’ineffable propension qu’ont les Lorrains à oublier le prénom de leur interlocuteur : « comment qu’c’est…    euh…    gros ? ».

 

Parce que le Lorrain n’appelle pas son ami par son prénom mais par cette délicieuse locution « gros », qui n’est en aucun cas en rapport avec le poids de la personne qu’on s’entende bien.

Le Lorrain ne fait pas la fête, il fait la chouille.

Il ne boit pas, il pitche.

Il ne s’en va pas, il se pet’ la tchave.

Il ne demande pas « comment vas-tu cher ami ? » mais il préfère dire « ça get’s gros ?»

Il parle d’un ami en rajoutant « le » devant son prénom : le Henri par exemple… voire dans certains cas extrêmes « il est où le gros ? »

Il prononce le T à la fin du mot vingt.

Le tout avec un accent bien des campagnes.

Mais le Lorrain est un gars bien quand on ne s’arrête pas à ça… Nombre d’étudiants arrivés ici contraints et forcés n’en sont plus repartis conquis par la chaleur de l’accueil. Venez y voir de plus près…

 

Edit après une soirée dans les bars lorrains :

Le Lorrain met le caillon (avec un ^ sur le a) soit le souk, le bronx

Il ne fume pas des cigarettes mais des schmers.

Il ne redoute pas les policiers mais les schtars.

Il ne se tape pas la honte mais la lâtche ou la chouffe.

Il ne parle pas d'un gars mais d'un câtche.

Il ne roule pas vite mais il chable.

And so on... 

Commentaires

Je confirme la chaleur de l'accueil pour avoir des amis dans ces contrées septentrionnales!!

Et toutes ces expressions ajoutent à leur charme!! J'adore!!!

Écrit par : Mamzelle -Bulle | samedi, 18 novembre 2006

Nous aussi chez nous(Limousin) on dit la chouille pourtant c'est pas la porte à côté!!!

Écrit par : mlle ange | samedi, 18 novembre 2006

je ne résiste pas au plaisir de compléter ce billet lorrain !

Petit lexique du parler lorrain :-o)


Chouille : rendez-vous convivial, qui précède généralement des matinées fort brumeuses.

Cheûler : faire la chouille, picoler

Cheûlard : ou chouilleur : fêtard

Schlass : couteau. Désigne également l'état second consécutif à une nuit de chouille : "Ch'uis complètement schlass"

Beûgner : abîmer. "Samedi soir, il était schlass en sortant de la chouille. Il a beûgné sa bagnole"

Beûgne : blessure.

Raoûer : zoner, draguer. "Il est parti raoûer"

Troc : bistrot

Lard : premier pilier de la culture lorraine. Posez donc la question à un jeune lorrain : "Tu préfères ton père ou ta mère ?" Il vous répondra à coup sûr : "Ch'préfère le lârd !"

Gris de Toul : vin aussi raide que les côtes de ladite ville de Toul, témoignant de la rudesse du terroir lorrain.

Vin de la Craffe : vin aussi pointu que les tours de la porte du même nom. Il affiche fièrement ses cinq étoiles et recèle une bille dans sa capsule.

Quiche : tarte aux oeufs et au lard, typiquement lorraine.

Se prendre une quiche : selon les cas, se prendre une veste, une claque ou tomber.

Maurice Barrès : écrivain lorrain dont aucun Lorrain n'a jamais lu la moindre ligne et c'est tant mieux.

Ligne bleue des Vosges : vision extatique dudit Maurice Barrès, lorsqu'il cheûlait un peu trop au Gris de Toul. Il fut également très inspiré par la colline de Sion.

Georges de la Tour : maître de la peinture lorraine, dont le musée des Beaux-Arts de Nancy ne possède même pas une ébauche.

Métrolor : train de banlieue reliant Nancy, rayonnante capitale régionale, à ses lointains faubourgs (Pont-à-Mousson, Longwy, Metz etc.) - Ne pas confondre avec le Mirabellor, apéritif lorrain à base de mirabelles.

Place Stanislas : la plus belle place du monde

Gare de Metz : curiosité ethnique dans la lignée architecturale du Völkerschlachtsdenkmal de Leipzig (si vous ne connaissez pas le Völkerschlachtsdenkmal, tenez-vous en au nom : il parle de lui-même).

Ecole de Nancy : mouvement artistique nancéien rattaché au courant Art Nouveau.

Ecole de Metz : établissement éducatif où l'on apprend aux jeunes Mosellans à parler français.

Saint-Nicolas : mon bon patron, apporte-moi des macarons, des mirabelles pour les d'moiselles, et des bonbons pour les garçons.

André Rossinot : maire de Nancy élu à vie, également président du parti radical valoisien. Contrairement à une idée reçue, ce n'est pas sa statue qui trône devant l'hôtel de ville, mais bien celle de Stanislas, l'un de ses prédécesseurs. Egalement surnommé : Dédé, le Gros Roro, le Bon Docteur.

Jean-Marie Rausch : maire de Metz, élu à vie, adepte du quintuple mandat comme du quintuple menton.

Gérard Longuet : sénateur, président du conseil régional de Lorraine.Toujours pas en prison.

Tramway : longtemps nommé désir.... Vieille plaisanterie nancéienne.

L'Estrépu : (dit aussi "Le Répugnant") feuille locale vantant, notamment, les mérites d'André Rossinot et de la notabilité locale.

Vosges, Meuse : vastes espaces boisés, parfois montagneux, peuplés de rudes indigènes au parler massif (.... vosgien) et aux coutumes résolument terriennes.

Scorpions : ils ne sont pas lorrains, mais, aujourd'hui encore, ils font toujours salle comble à Hagondange. Still lovin' them...

Marylène Bergmann : grande figure de la culture lorraine contemporaine (avec C. Jérôme).

Schpatz : en français oiseau, peut aussi désigner l'organe génital masculin.

Cornet : en français sac en plastique, pour certains poche ou pochon. Pour le Lorrain, un cornet n'est pas forcément pointu, pour un cornet de glace, il précise...

Schneck : escargot ou pain au raisin..

Parigo : automobiliste pressé, persuadé d'être un As du volant et reconnaissable aux numéros de code 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et surtout 75.

Clanche : poignée de porte, il existe aussi le verbe clancher (ouvrir la porte).

Cagneux : en lorrain, ne désigne pas forcément les genoux ; signifie en général bancal ou de travers.

Stroësel : ou polonais, délicieuse pâtisserie lorraine, commune avec l'Alsace
(NB:l'infâme "gâteau lorrain"vu à Paris n'existe pas en Lorraine).

Entre midi : entre midi et deux heures est aussi égale à un cinq à sept plus connu en France Sport limite national !

Schpountz : allemand.

Alsace: région voisine amie à laquelle on rattache trop souvent et à tort, la Lorraine.

Wurst (pron. vourcht) : en général saucisse, plus particulièrement saucisse rouge (cervelas) désigne aussi l'homosapien femelle dans sa prime jeunesse .

Platt deutsche : langue germanophone parlée au nord de la Lorraine, à ne pas confondre avec l'allemand.

Metz, pour les Lorrains prononcez "mess" pour les autres "mets" : très jolie ville à seulement 320 Kms de Paris (et non 800.

TGV Est : vieille légende, mais certains y croient encore.

A32 : voir TGV Est.

Knatch : caoutchouteux.

ça gets ? ( prononcez " guets " ) : ça va ?

Wi gets ? : voir ça gets ?

Ça tire ! : Il y a un courant d'air ou rapidité d'un véhicule automoteur.

Verdun : très jolie ville à visiter pour son histoire qui ne se limite pas à la guerre de 14 mais aussi à celle de 18 et ses dragées.

56 : numéro manquant dans notre liste de départements: 54, 55, 57...

Strasbourg : contrairement à une idée reçue, Strasbourg ne fait pas partie de la banlieue de Metz et n'est pas non plus la Capitale de la Lorraine.

Permafrost : autre idée reçue véhiculée par les détracteurs de la Lorraine.

Mines de fer : pourquoi avoir fait tant de guerres pour les conserver puis les brader ainsi ? Il est vrai que faire travailler des enfants sans Sécu et sans retraite dans les mines au Brésil coûte mois cher...

A31 : long ruban autoroutier saturé faisant la liaison entre l'Europe du nord et le sillon rhodanien ; chaque année y transhument moult Allemands, Belges, Luxos, Danois, Bataves et autres Scandinaves. Attention, autoroute fortement radarisée et dangereuse !

Autoroute de la Mort : voir A31.

Melfor : sorte de délicieux vinaigre lorrain.

Grosbliederstroff : ville française en Lorraine (si ! si !).

X-villes : beaucoup de villes/villages dont le nom se termine par villes se trouvent en Lorraine (je sais : on s'en fout !).

X-ange : beaucoup de villes/villages dont le nom se termine par ange se trouvent en Lorraine (je sais : on s'en fout aussi mais ça ne serait pas juste vis à vis de l'affirmation précédente) ;

Luxembourg : le pays où l'essence est moins chère (et les clopes, et les alcools). Tout petit pays très riche où 70 000 lorrains vont travailler tous les jours pour un salaire confortable.Une sorte de Groland aux portes de la Lorraine. Dire qu'il y a un siècle, les Luxos crevant de faim venaient faire les champs en Lorraine.

Vosges : montagnes lorraines très jolies.

Philippe BRASSEUR

Écrit par : merma | samedi, 18 novembre 2006

Je t'envoie ce soir un petit didacticiel sur le son, ça me permettra de te renvoyer l'ascenceur de la bannière, puisque c'est ton billet qui m'a enseigné le modus operandi...

Écrit par : franz | lundi, 20 novembre 2006

@mamzelle bulle : ah voilà je dis pas que des bêtises, le Lorrain est vraiment accueillant! merci de confirmer
@mlle ange : pourtant c'est typiquement du nord, on m'a souvent regardée avec des yeux ronds à Paris ou dans le midi quand j'utilise ce mot!
@merma : merci pour ta participation!
@franz : ben ça, ce serait trop sympa!

Écrit par : la quiche | lundi, 20 novembre 2006

Aaaarf j'en ris encore!!

J'ai A-DO-RE ce post sur l'accent lorrain, c'est tellement vrai! Mais plutôt moselle du nord et Metz, parce qu'à Nancy ils l'ont un peu moins (même si les ^ sur les A ça ne se perd pas si facilement hein?! ;) )

J'ai habité 6 ans sur Metz et je trouve leur accent un peu gras mais tellement drôle et attachant!

J'adore la Lorraine et les lorrains... je les ai adoptés autant qu'ils m'ont adoptée!!

Merci Quiche pour ce pur moment de bonheur!

Anne

Écrit par : Anne | mardi, 21 novembre 2006

Pour ce qui est de l'accent, je crois que les d'jeun's de Jarny sont très bien placés !

Écrit par : franz | mardi, 21 novembre 2006

@ Anne : pas de quoi! c'est vrai que je me surprends toujours à prononcer des a un peu longs et appuyés....
@franz : dis donc, ce sera pas une attaque personnelle là où je me goure ;)

Écrit par : la quiche | mardi, 21 novembre 2006

En tant que véritable Lorraine, et pire: authentique Vosgienne (si si...), je confirme tous tes dires, La Quiche...
J'avais néanmoins remarqué l'oubli du "cornet", réparé par Merma je crois.

Continue tes billets lorrains, cela me fait toujours hyper plaisir de les lire! (et aussi quand tu t'embarques dans de grandes leçons d'histoires Lorraines...j'adore!!!)
Au fait, à quand un verre ensemble sur la Place Stanislas? ;)

Écrit par : clarchen | mercredi, 22 novembre 2006

@clarchen : au moins une enthousiaste sur mes leçons d'histoire, chouette! fais-moi savoir quand tu viens en Lorraine pour honorer la place Stan' de notre présence.

Écrit par : la quiche | mercredi, 22 novembre 2006

Il y a Claude Vanony, le conteur humoriste vosgien, GERARDMER, VOSGES, REGION LORRAINE moi je l'écoute toujours avec autant de plaisirs

Écrit par : grenouille | samedi, 25 novembre 2006

Il ne faut pas oubliez non plus Jean Luc Bertrand grande figure tv

Écrit par : grenouille | dimanche, 26 novembre 2006

Mouahah ! Vive nous !

Écrit par : Candy | vendredi, 01 décembre 2006

Excellents billet et commentaires ! N'oublions pas non plus : Tom Novembre et son frère CharlElie Couture. Pour plus de précisions : Jack Lang a enseigné un certain nombre d'années à la Fac de Droit de Nancy, si si le catch qu'a inventé la fête de la musique.
Pour nos amis vosgiens, n'oublions pas les brimbelles (myrtilles).
Enfin peut-être serions nous tous anglais si la pucelle de Domrémy n'en êut décidé autrement (Jeanne D'Arc).
Alors n'hésitez plus, venez découvrir notre région et cheuler un ptit coup de gnôle avec nous !

Écrit par : cc | lundi, 09 juillet 2007

a luneville ont dit aussi:je ralenti la tele(baisser le son) la channatte (gouttiere) un lapidaire(une meuleuse) ho la bache et encore bien d autre bravo pour ton site qui changent des autres ou il y a toujours la meme chose

Écrit par : lambolez christophe | vendredi, 07 septembre 2007

Salut,

Ce site est un Wiki sur le parler lorrain : http://lelorrain.mouton-fr.net

Écrit par : Ludovic | samedi, 12 janvier 2008

Super!!!Il y a aussi platini qui est lorrain et Vairelles, puis n'oublions pas Balavoine et enfin moi!!!!
Moi, petite exilée dans le sud de la france!!
Trop bon ce parler lorrain et puis quand il me trisse avec de l'eau ici, il ne savent pas ce ke je raconte,
meme lorsque je parle de thaon(prononcer ton),il sont mdr!!
Des fois je boûâle(pleurer)et la encore pire personne ne me comprend!!!

BIsous aux Lorrains...et aux autres aussi!!!!

Une lorraine dans le sud!LOL!!!

Écrit par : zadig5407 | lundi, 24 mars 2008

Je lis avec plaisir les commentaires, mais étant une pure vosgienne, je n'y trouve pas la "courlotte" ou bien "la chicombelle" alors si quelqu'un parle comme moi, merci de faire signe.

Écrit par : Isa | vendredi, 22 août 2008

Les commentaires sont fermés.