Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 novembre 2006

La mélodie du bonheur

medium_melodieintro.jpgJe sais pas si vous avez pris le temps de regarder d'un peu près ce qui se trouve dans la colonne de gauche... Maman, ça compte pas, je sais que tu l'as fait. Dans la rubrique "Mes Cultes", mes fllms cultes donc. Parmi eux, la Mélodie du Bonheur - The Sound of Muisc en english dans le texte. Rien de tel qu'une bonne petite comédie musicale des familles pour se remettre des sentiments simples et positifs dans la tête ou confirmer l'état serein dans lequel on est. 

C'est très daté (1965 quand même). Mais une superproduction de l'époque : la dernière scène tournée dans les Alpes depuis un hélico devait être sacrément impressionnante il y a 40 ans. Et puis il y a  Julie Andrews et son casque de cheveux, ses vêtements à la Heidi et son air de douce dinguote mais si... vous la connaissez... Mary Poppins c'est elle.

Pour vous allécher : Maria se destine au couvent mais sa nature généreuse bouscule la vie tranquille des nonnes. Elles décident donc de la tester et l'envoie comme gouvernante dans la famille Von Trapp : 7 enfants et un père de famille, capitaine de la marine autrichienne qui, depuis le décès de sa femme, règne sur sa (somptueuse) demeure comme sur un navire de guerre. Je vous laisse imaginer comme l'ambiance est à la rigolade dans la case. Mais heureusement Maria et sa joie de vivre communicative vont conquérir les enfants.  Le tout avec un fond de suspens : l'hsitoire se déroule pendant l'Anschluss et le capitaine Von Trapp affirme haut et fort ses sentiments nationaux à coup d'Edelweiss, Edelweiss qui remuent les trippes.

Je l'ai regardé hier pour la 36millionème fois hier et je ris toujours à l'astuce des nonnes pour sauver la famille des nazis.
Donc petit passage à vide ou envie de passer un bon moment, précipitez-vous sur la Mélodie du Bonheur. Ses ritournelles continueront à vous trotter longtemps dans la tête... 

Commentaires

Je dévorais tous les livres de Heidi et Peter lorsque j'étais petite. Impossible donc de ne peux craquer comme toi sur ce film sortie l'année de ma naissance, si divinement kitsch que j'ai toujours autant de mal à m'en passser.

Écrit par : corinne | lundi, 13 novembre 2006

Je garde un souvenir impérissable de ce film car c'est le tout premier "vrai" (entendez "pas dessin animé") film que j'ai vu au cinéma et j'avais adoré! Je ne l'ai pas revu depuis car je n'y pensais plus mais je vais tâcher de le trouver car d'après ta description j'ai oublié quelques passages qui n'avaient pas dû marquer la gamine que j'étais (le nazisme). En revanche je crois me souvenir d'une scène de découpage de rideau pour faire des vêtements, est-ce bien dans ce film là?

Écrit par : Daenaria | mardi, 14 novembre 2006

Dois-je avouer que je n'ai jamais vu le film en entier ...
Si tu n'en as pas marre, on pourrait mettre cela à notre programme de la semaine prochaine . Je nous imagine déjà, un bon thé, un tricot en route et le film pour nous accompagner, qu'en penses-tu ?

Écrit par : merma | mardi, 14 novembre 2006

@ corinne : je comprends que tu aies du mal à t'en passer!
@daenaria : j'aurais aimé voir ça au ciné étant gamine, ça m'aurait fait aussi un effet boeuf!
@merma : pas de problème, je mets ça au programme!

Écrit par : la quiche | mardi, 14 novembre 2006

il faut donc que tu vois le dernier clip de Gwen Stefani :-)

Écrit par : | jeudi, 16 novembre 2006

c'est en voyant le clip sur le blog de Kaféine que j'ai eu envie d'en parler!

Écrit par : la quiche | jeudi, 16 novembre 2006

C'est fou ça quand même, je l'ai jamais vu!

Écrit par : Béa | vendredi, 17 novembre 2006

Les commentaires sont fermés.