Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 02 novembre 2006

Il était une fois Walt Disney

medium_affiche.jpgEn terme d'expositions, ma semaine de vacances s'est résumée à la visite dûment préparée cette fois -achat des billets à l'avance pour éviter les hordes qui se ruent aux expos block busters_ de l'exposition "Il était une fois Walt Disney" au Grand Palais.

Le fil conducteur de cette exposition est de retrouver les sources d'inspiration de Walt Dysney -en tant qu'entreprise puisqu'on se rend vite compte de la part importante des collaborateurs dans la conception et la mise en oeuvre des desssins animés- qui sont aussi diverses que les films de l'expressionisme allemand, les illustrations de Béatrix Potter, les peintures du romantisme allemand ou les délires du surréalisme. C'est un parti intéressant qui permet de voir les dessins animés de Disney sous un angle autre que celui de l'estampille "film pour enfants".

Mais la mise en oeuvre du propos laisse un peu sur sa faim. Une première partie thématique montre les grandes sources d'inspiration de Disney, mention spéciale aux écrans qui projettent en parallèle des séquences extraites de Disney et les films qui les ont inspirées. Une deuxième partie présente film par film les sources d'inspiration. C'est précisemment là que j'ai décroché du propos et me suis contentée d'être émerveillée devant les décors de production, en gros les dessins qui ont été filmés pour de vrai, qui sont d'une grande beauté et aussi émouvants. Car le principal attrait ce cette expo est celui de faire ressurgir, grâce à une muséographie qui fait la part belle à l'ambiance, la magie de Walt Disney et de donner envie de se replonger dans la Belle au Bois Dormant ou Peter Pan.

Bilan en demi teinte donc pour cette exposition qui ne répond pas à ses promesses d'étude du cas Disney mais qui est tout de même enchanteresse. D'ailleurs, on y voit un vase de Gallé qui vient du musée de l'Ecole de Nancy, si ça c'est pas un gage d'enchantement....
Mais on en reparle demain bientôt car à l'heure où j'écris ces lignes, je suis en Lorraine, l'occasion rêvée donc pour me fendre d'un billet sur l'Ecole de Nancy ou comment Nancy est devenue une capitale artistique il y a 100 ans. Si, si, capitale artistique, foi de quiche : revenez demain bientôt pour juger sur pièce.

Commentaires

Cette expo ne m'attire pas tellement même si Blanche Neige, Cendrillon, les Artichats et toute la clic m'ont fait rêver dans mon enfance. Je serai plus tentée par l'expo de Doineau

Écrit par : sevrinou | vendredi, 03 novembre 2006

Oh bon séjour sur Nancy :D!!

Oh comment je voudrais bien voir cette expo :D!! J4adore l'univers de Disney.. Le monde de l'imaginaire, une vraie comédie musicale :D! Tout en dessin miam miam !!!

Écrit par : Chaussettes | vendredi, 03 novembre 2006

@sevrinou : Doisneau ça doit être pas mal aussi mais prépare toi à prendre ton mal en patience : y a souvent une longue longue queue et là pas de billet coupe file car c'est gratuit! c'est le revers de la médaille!
@ chaussettes : ja passe toujours des bons week end en Lorraine, surtout à Nancy où j'aime retourner de temps en temps! je dirais bonjour à Stan de ta part!!

Écrit par : laquiche | vendredi, 03 novembre 2006

Les commentaires sont fermés.