Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 30 octobre 2006

Rêver, grandir, coincer des malheureuses

medium_sp_8634_g.jpgLa biographie sexuelle d'un garçon. Pas mieux.
Voilà comment Frédéric Recrosio a sous-titré son spectacle -qui joue les prolongations en ce moment au théâtre Trévise les lundis à 20h jusqu'au 18 décembre.

Une table, une chaise, un orgue de barbarie, un rummiks (si si vous savez ces cubes qui rendent dingues quand il faut remettre les couleurs dans l'ordre), un bloc note et un feutre, voilà tout ce dont a besoin ce jeune suisse pour dissèquer les rapport d'un homme à son pénis, à la sexualité et aux femmes.
De la découverte de l'autre fonction du kiki à la quête effrénée de malheureuses à coincer, pendant une heure et demi, on rit et on redemande. Le même texte interprété par un Bigard m'écorcherait les oreilles mais Recrosio a un quelque chose qui laisse très loin la vulgarité. Une vision pleine d'analogies intéressantes et de justesse : courez-y!

Commentaires

Rubik's, du nom de Rubik son inventeur... ;¬)

Écrit par : franz | mardi, 31 octobre 2006

Yesssssss, j'y suis allée au mois d'aout, malgré l'été salle presque comble
j'ai adoré, mon mec aussi, on a passé une excellente soirée et nous nous sommes fait la même réflexion sur bigard
bravo d'en parler, ce genre de personne gagne à être connu
ps : 1er com, j'en profite pour te dire toute l'affection que j'ai pour ton blog
bises
julietta

Écrit par : julietta | mardi, 31 octobre 2006

@franz : merci, je l'avais sur le bout de la langue mais impossible de remettre le doigt dessus et flemme de chercher plus, c'est les vacances quoi!!
@julietta : merci pour les compliments!

Écrit par : la quiche | mardi, 31 octobre 2006

moi aussi je l'ai vu ! j'ai adoré ! Il est trop chou Fred ! Les chansons sont canons ! presque envie de les entendre à nouveau !!!!

Écrit par : Punky | mercredi, 01 novembre 2006

@Punky : bon sang j'ai oublié de parler des chansons qui ponctuent le pestacle! quelle honte!

Écrit par : la quiche | jeudi, 02 novembre 2006

Les commentaires sont fermés.