Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 22 octobre 2006

Quel chemin!

medium_gothique.jpgEn me baladant rue de la Roquette samedi, j'ai été interpellée par l'allure d'une ado au visage particluièrement ingrat : cheveux graisseux laissés à la dérive servant de paravent à un visage luisant et à un nez boutonneux, serre-tête à oreilles de cochon (je me demande bien où on peut trouver ce genre de choses), look gothique mal maîtrisé. En voyant cette malheureuse jeune fille aux prises avec des changements physiques qui la dépassaient visiblement, j'ai béni les 10 (ouch, dans tes dents) années qui séparent la radieuse jeune femme que je suis de mon adolescence hasardeuse. Parce que oui je ne mâche pas mes mots pour parler de cette ado mais c'est que je suis passée par là et que je m'en sens sortie depuis ... hum...pas si longtemps que ça, bref.
Par moments, je regrette l'insouciance de mes années lycée. Mais quand je regarde tout ce chemin parcouru... pour rien au monde, je ne retournerai en arrière. Je m'accepte telle que je suis et ne me déguise plus avec d'atroces oripeaux (j'étais plutôt du genre oversized et Kiloshop, là où on vendait de la fripe pas du meilleur goût au kilo), je sais ce qui va et ne me va pas, l'accepte et fais avec. Je ne cherche plus de modèles parmi les femmes parfaites des magazines. Et quand je parlais de jeune femme radieuse, c'était même pas au second degré : certains jours*, je me trouve tout simplement rayonnante et c'est telllllllement bon! Alors ado gothique aux oreilles de cochons : ne t'inquiète pas le meilleur est à venir!

*pas tous quand même : y a aussi le jour où j'ai le poil de la tête pas soyeux, un bouton qui pointe sur le bout de mon nez, et une sensation de kilo en trop!!

Commentaires

Voici une note bien optimiste ! Tu es en chemin vers la sagesse toi aussi. :¬)

Écrit par : franz | lundi, 23 octobre 2006

Tiens, moi aussi je me reconnais dans cette ado mal dans sa peau (mais pas gothique). Ca fait du bien, en effet de voir tout le chemin parcouru...

Écrit par : liloe | lundi, 23 octobre 2006

Je suis tellement, tellement d'accord avec toi....

Écrit par : Anne-So | lundi, 23 octobre 2006

"le meilleur est à venir" -> Ou pas. Faut pas non plus se voiler la face.

Écrit par : pixie | lundi, 23 octobre 2006

Tiens je parle un peu de ça aujourd'hui! les grands esprits se rencontrent!
je suis bien sur plus que d'accord avec toi!

Écrit par : marie caroline | lundi, 23 octobre 2006

@franz : vers la sagesse je ne sais pas mais en route ça oui!
@liloe et anne so : tout çe ne s'est pas fait en un jour mais oui que c'est bon!
@pixie : euh si si le meilleur est à venir, et je ferais tout pour qu'il arrive. mais je ne suis pas abrutie d'optimisme et cette nota parlait beaucoup de l'acceptation physique de soi, pour l'acceptation de soi tout court c'est une autre histoire...
@marie caro : grandir c'est bien! grandir hein pas vieillir!!

Écrit par : la quiche | lundi, 23 octobre 2006

Allez, osons une pensée de traviole... et si... et s'il était tout simplement confortable de regarder ces humanoïdes boutonneux avec condescendance, car nous, nous avons su "trouver notre vrai moi", croyons avoir atteint une espèce de position plus stable de l'ego... Les "grandes filles", une fois mieux assise la projection textile de leur identité, se sentent enfin bien dans leurs baskets? Chouette. Ou alors elles ont endossé de façon définitive le déguisement de femme dont la société a estimé, à leur place, qu'il leur allait le moins mal. Du coup elles ne font pas de vagues. Du coup elles se sentent mieux dans leurs baskets, soit.
Avoir un cul comme un camion et pouvoir quand même s'habiller comme une chiennasse, voilà qui serait un luxe et l'expression d'une liberté (ça n'est qu'un exemple). Se poser la question : qui fixe les limites du bon goût pour une femme? Les femmes? Tel truc n'est pas seyant parce qu'un bourrelet rechie. Qui a décidé qu'il ne fallait pas que ça rechie? Celui dont ça risque d'escagasser le désir inextinguible. Celui qui souhaite que ce qui n'est pas désirable soit caché (ou mis en valeur avec la plus grande ingéniosité du monde de manière à ne plus être qu'une touchante mignonne imperfection, ce qui revient au même). Pas les femmes, donc.
Pour conclure ce petit mot gentil (et qui n'a rien de perso, La Quiche, c'est juste mon dada du moment, tu connais l'oiseau. Et puis, merde, ils sont tous d'accord avec toi, alors je sais bien que ton post était pas polémique, mais merde quoi, c'est bon deux minute le cirage), je pense qu'il n'y a pas moyen d'être plus affranchie des dogmes médiatiques en matière de féminité qu'en portant un serre-tête à oreilles de cochon!

Écrit par : Monsieur F. | mercredi, 25 octobre 2006

@Monsieur F: on en reparlera en vrai car j'entends ce que tu dis et je pense que je me suis mal exprimée mais j'aime pas trop ton ton moralisateur quand même!

Écrit par : la quiche | mercredi, 25 octobre 2006

Boaf, c'était beaucoup plus purement méchant que moralisateur. Après tout j'en pense pas un mot, ça n'est qu'un exercice de style... Rien qui mérite une discussion i r l, puisque je peux te soutenir des thèses totalement contraires dans la seconde qui suit. Des fois j'ai une heure à tuer alors je vais poster des trucs sur les blogs (parce que faut quand même l'avouer, laisser des com sur des blogs c'est vraiment quand on a du temps à perdre...) et puis des fois c'est méchant. Question d'humeur.
Je pourrais aller insulter Ségolène sur son blog, me diras-tu... Certes mais comme elle ne me connaît pas personnellement (ni impersonnellement d'ailleurs) ce serait encore plus petit et plus mesquin.
Allez grosse bise ma caille, et à bon chat bon rat (j'ai toujours aimé ce proverbe même si je sais pas bien ce qu'il veut dire).

Écrit par : Monsieur F. | vendredi, 27 octobre 2006

Les commentaires sont fermés.