Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 septembre 2006

Danse orientale

medium_LS003123.jpgDans le cadre de la reprise en main évoquée ici *un peu laissée de côté cependant eu égard à mes péripéties bonnes ou mauvaises de ces dernières semaines*, je me suis réinscrite à un cours de danse orientale.

Donc hier soir, cour de rentrée dans une asso de la mairie de Paris. Je ne m’attendais pas à être conquise par une prof aussi rapidement. Mes moyens modestes ne me permettant pas de prendre des cours avec des danseuses réputées, je pensais entamer un long parcours du combattant pour trouver ma prof de rêve. Faut vous dire aussi que c’est un peu la loterie. Entre la nana qui ouvre son école de danse pour soutirer un max de caillasse à ses élèves : « alors les filles on fait un spectacle mais il faudra être en costume, vous pouvez me les louer pour 80 euros la soirée et les répétitions seront payantes », la nana qui n’a pas compris la dimension cours donc apprentissage, découpage des mouvements, toussa toussa et la danseuse qui fait ça pour payer son loyer mais qui y va un peu à reculons, j’étais un peu échaudée. Et bingo, je pense être tombée sur une perle : un vrai cours construit, une envie très nette de nous faire progresser, des qualités pédagogiques. Je suis ravie.

D’autant plus que j’avais oublié le plaisir de sentir les muscles de son corps travailler et *attention passage à haut potentiel narcissique* le plaisir de faire de jolies choses avec son corps. Faut dire que j’ai été une adolescente boutonneuse pas très à l’aise avec son corps et c’est la danse qui m’a fait accepter sa féminité, son pouvoir de séduction, ce qui a entraîné un processus lent mais profond de refonte de mon image et malheureusement pour mon portefeuille de ma garde robe.

Alors cette résolution elle ne va pas vraiment être difficile à tenir et ça m’enchante.

Et pour toutes celles qui ne considèrent pas ça comme une activité sportive, je m’insurge : venez passer 10 minutes à trembloter du ventre, vous verrez si ça fait pas des abdos en béton !

Commentaires

C'est sûr que faire du sport si y a pas de plaisir, c'est même pas la peine !

Écrit par : sevrinous | vendredi, 22 septembre 2006

A quand le pestacle?!

Écrit par : Ana | vendredi, 22 septembre 2006

@sevrinou : ben là au niveau plaisir c'est bingo! rien que me mettre en tenue et je suis jouasse!!!
@Ana : à la fin de l'année pardi! mais j'espère quand même avoir quitté Paris avant... et toi, ton changement de vie c'en est où?

Écrit par : la quiche | vendredi, 22 septembre 2006

C'est en route mais j'attends confirmation officielle avant de le crier à la face du monde entier!

Écrit par : Ana | vendredi, 22 septembre 2006

Dis, je suis bien intéressée... c'est où ? qui ? comment ? tu peux me répondre ici : leboudoirdemissb(at)club-internet.fr
Merci miss !

Écrit par : missb | vendredi, 22 septembre 2006

Ahlala, la danse orientale...

J'ai eu la même révélation que toi il y a un an, et depuis je pense danse orientale, je respire danse orientale, je bouge danse orientale, je vis danse orientale!!! Soyons honnete, c'est vraiment l'activité idéale : on se bouge la couenne, et on est beeeellllleeesss!!!

Bonne continuation!

Écrit par : Mamzelle -Bulle | vendredi, 22 septembre 2006

Plus d'excuse pour ne pas faire du sport !

Écrit par : marie caroline | vendredi, 22 septembre 2006

Boooa, les boutons on en avait tous, c'était pas un problème. A l'époque, quand dans les soirées d'ivresses les adolescents se laissaient aller à de doux entretiens, le pus jaillissait de tous côtés, porté à ébullition par la friction des corps. On s'en foutait.
Nan, le seul truc qui craignait vraiment alors, c'était ta coupe de cheveux.

Écrit par : Monsieur F. | vendredi, 22 septembre 2006

Blog tres interressant, la danse orientale s'est la feminité...

Écrit par : danseuse orientale | mardi, 26 décembre 2006

Les commentaires sont fermés.