Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 septembre 2006

V(i)ol

medium_empreinte.jpgVendredi soir, j’ai eu une soirée extrêmement désagréable. Petit verre avec des amies avant de me mettre à mon boulot de révision. Retour chez moi vers 22h20. Tiens la porte n’a qu’un verrou de fermé... Tiens c’est le bordel partout, merde Zaz aurait pu ranger avant de sortir… Putain, la fenêtre ouverte, elle est vraiment inconsciente cette Zaz…. Putain de chiotte de merde de bordel mon ordinateur a disparu….

Ben en fait aucun rapport avec Zaz, on s’est juste fait cambrioler. Appels à la police, relevé des empreintes, dépôt de plainte... Butin de la soirée pour ces connards : deux ordinateurs portables et un appareil photo numérique dernier cri, le mien en évidence sur la table basse, trop vieux ne les a pas intéressé. Bilan des courses pour nous : un gros traumatisme psychologique, on sursaute au moindre bruit inhabituel et on paranoïse à fond.

Un coup bien préparé : visite de repérage il y a 10 jours au milieu de la nuit, attente du moment propice où les 4 apparts de la cour sont vides et où ma voisine et moi avons laissé nos volets ouverts. Tout ça n’a duré que l’espace de 10 minutes mais maintenant je ne me sentirais plus aussi bien chez moi et dieu sait que j’aime mon home sweet home. Mais un endroit où des individus sont rentrés, ont ouvert placards, tiroirs, boîte à sous vêtements ben c’est plus vraiment un sweet home. Tout ce qu’on raconte sur l’impression de viol de l’intimité, d’insécurité, etc. c’est pas du pipeau, on est en plein dedans et c’est vraiment pas agréable : il doit être facile de sombrer dans la névrose. Heureusement, avec Zaz, on se soutient mutuellement, je n’aurais pas aimé être seule en ce moment…

Vous comprendrez donc que je laisse ce blog en friche pendant quelques temps, le temps de faire changer mes fenêtres et de récupérer l’argent de l’assurance. Ca va être dur : plus de Michael Scofield, plus de blog, plus de musique de daube pour se mettre la pêche… Mais par contre plein de temps pour réviser mon oral ! Remarquez cette positive atittude de ouf !

A bientôt j’espère.

Commentaires

J'ai une copine qui a subit le même sort il n'y a pas si longtemps... je comprends ton traumatisme. Depuis, je verrouille ma porte à double tour, même pour sortir chercher du pain. Bon courage!

Écrit par : liloe | lundi, 18 septembre 2006

Désolée pour vous, ça doit être dur...Bon courage car il va t'en falloir et surtout essaie de garder ton moral de"ouf"...reviens-nous vite!!!

Écrit par : mlle ange | lundi, 18 septembre 2006

Pauvre miss. je comprends et compatis, j'ai vécu une double tentative d'effraction en janvier et ma soeur s'est fait cambrioler il y a 2 mois...
Bon courage à toi.

Écrit par : missb | lundi, 18 septembre 2006

J'y vais de ma petite expérience perso moi aussi... Je me suis faite cambriolée il y a 2 ans, gros traumatisme, d'autant plus que je vivais seule... Et l'air de rien, il suffit aussi de ne plus avoir d'ordi pour se retrouver coupé d'une grosse partie du monde, et donc encore plus seule...
Courage à vous 2, la vie finit heureusement par reprendre son cours, tout naturellement...

Écrit par : Mamzelle -Bulle | lundi, 18 septembre 2006

Courage !!
J'ai aussi été cambriolé mais rien de comparable parce que c'était ma cave et pourtant ça m'a turlubiné dans la tête pendant un moment. J'ose pas trop imaginé si quelqu'un rentrait dans mon appartement adoré.
Plein de courage aussi pour tes révisions !

Écrit par : sevrinou | lundi, 18 septembre 2006

Bon courage miss... c'est dur! C'est le genre de truc qui me rendrait psychotique aussi!

Écrit par : Ana | lundi, 18 septembre 2006

Oh! Je suis vraiment dégoutée pour toi! Cela doit vraiment être horrible à vivre...

Bon courage pour tes révisions, et pour oublier tout ça très vite...

Écrit par : clarchen | lundi, 18 septembre 2006

@toutes : merci du soutien, ça fait plaisir! j'ai tenu le coup tout le week end comme une grande, un peu craqué ce matin pour cause de fatigue nerveuse (et d'un naze de médecin qui n'a pas voulu me prescrire de kiné pour mes genoux...) et c'est reparti comme y faut en cette fin d'aprem, pourvu que ça dure!

Écrit par : la quiche | lundi, 18 septembre 2006

Je viens sur ce blog depuis quelques temps sans jamais laisser de message mais là je n'ai pas pu m'en empêcher! Moi aussi je me suis faite cambrioler il y a 2 semaines et je comprend exactement ce que tu as ressenti, sauf que dans mon cas, c'est mon chéri qui est rentré en premier et qui m'a imédiatement prévenu... Du coup on a tous les 2 été un peu choqué, l'idée qu'on ait fouillé dans nos affaires c'est horrible.... Depuis on compte les jours puisqu'on déménage dans 10j!
Bon courage

Écrit par : Linette | lundi, 18 septembre 2006

P'tain !!! C'est vraiment nul ! comment on peut faire ça ! Courage ma belle !!!!!

Écrit par : Punky | lundi, 18 septembre 2006

@le reste des toutes : hein ouais c'est pas rigolo mais la quiche, elle a d' la ressource, elle va pas se laisser bouffer par ce truc là et en prime elle va réussir son concours.
en vous lisant je me rends compte que c'est plus courant qu'on ne le pense, ça dédramatise de pas se sentir seule avec ses angoisses à la noix

Écrit par : la quiche | mardi, 19 septembre 2006

J'y suis passée... Pas drôle, mais on s'en remet. Je te jure. La perte du matériel, c'est chiant, c'est lourd le temps des réparations et des rachats, mais sinon, on méprise ceux qui ont fait ça, et on les emmerde !
J'ai perdu des objets auxquels je tenais beaucoup sentimentalement, et je m'en rappelle encore comme si ils étaient là, devant mes yeux. Et les souvenirs, ils pourront jamais y toucher ces connards de cambrioleurs.

Écrit par : Ed | mardi, 19 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.