Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 01 septembre 2006

L'homme baroque

medium_Rubens.jpgUn oeil sur l'ordimini, l'autre sur les infos (tout ça sans strabisme, je suis trop forte), je suis interpellée par un petit reportage sur un festival qui s'appelle "Ruhrtriennal", théâtre et musique dans les vestiges industriels de la Ruhr. Comme ça rien de bien excitant. D'ailleurs j'ai eu beau chercher dans le grand gougle, j'ai pas ramené grand chose dans ma besace sauf une dépêche AFP reprise à toutes les sauces; "les vestiges industriels de la Ruhr" viennent de là mais je voyais moyen comment le dire autrement! Aucun rapport avec la choucroute, je reviens au sujet. Ce qui m'a fait tiquer dans ce reportage, c'est qu'un Hongrois, Peter Esterhazy (avec un nom comme ça, il pouvait pas être brésilien le bonhomme en même temps), a complètement craqué sur le thème 2006 : "L'homme baroque".

 

Pour lui qui dit baroque dit Rubens, mais bon les péquins qui se déplacent dans la Ruhr, ils sont pas venus voir des tableaux, ils sont venus voir des pestacles. Qu'à cela ne tienne, Peter Estherhazy a décidé d'animer les tableaux de Rubens : des satyres plein de vice, des faunesses bien en chair complètement dépoitraillées, des boucs, des bacchus bedonnants tous dans un état d'ébriété avancé prennent la pose puis reprennent leurs activités.

Bon je sais que c'est réducteur de ne voir que ça de l'oeuvre de Rubens, et je parle en connaissance de cause, mais franchement ça m'a pas donné envie. Alors peut être que les gars du reportage, ils ont eu un regard un peu étroit sur cette création mais, en l'état actuel de nos connaissances sur le sujet, je vous déconseille d'aller au Ruhrfestival 2006. J'ai comme dans l'idée que personne n'avait vraiment envie d'y aller mais c'est histoire de dire quelque chose, vous zenervez pas. Et par contre Rubens en vrai c'est chouette :  au Louvre, le cycle sur la vie de Marie de Médicis ; à Lille, une superbe descente de croix, à Bruxelles dans les églises et au musées royaux des beaux -arts; à Nancy, une transfiguration du christ qui déchire, etc. Bref, zavez pas d'excuses!

 

  

Commentaires

Merci d'éruditionner les masses !

Écrit par : franz | vendredi, 01 septembre 2006

@franz : mon ambition est bien moindre! juste partager des choses qui me marquent, que j'aime, etc.

Écrit par : la quiche | lundi, 04 septembre 2006

Et au musée du Prado à Madrid, les Trois Grâces, et un superbe portrait de Marie de Médicis...

Écrit par : Ana | lundi, 04 septembre 2006

ah oui, le Prado aussi mais dans ce musée j'ai été happée par les Velazquez!

Écrit par : la quiche | lundi, 04 septembre 2006

Les commentaires sont fermés.