Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 19 juillet 2006

Harry Bosch

Les vacances arrivent et je cherche à droite et à gauche des idées de lecture, j'ai bien vu que je n'étais pas la seule alors voici, pour ceux qui ne connaissent pas encore, un auteur et un personnage qui, je pense, sont parfaitement adaptés sur une chaise longue au bord d'une piscine.. ou ailleurs aussi...

medium_arton5126.jpg Harry Bosch, c'est le héros de la plupart des livres écrits par Michael Connelly. Et Harry Bosch c'est un mec comme je les aime : rugueux, torturé, à fleur de peau, idéaliste en un sens, fier, rusé comme le renard et fort aussi.

Il est torturé car il a vécu une enfance pas comme les autres qu'on découvre au fil des livres : en gros sa mère était une prostituée qui a été assassinée et il a échoué d'orphelinats en familles d'accueil sans trouver de refuge stable. Par la suite, la guerre du Vietnam a terminé le sale boulot et l'a rendu réticent à toute notion d'autorité, de sacrifice, etc, ce qui est un peu gênant dans le métier qu'il a choisi : inspecteur au LAPD. Et un inspecteur pas comme les autres qui tente de résoudre ses affaires sans se laisser abattre par les huiles bien pensantes de sa police qui sont toujours de près ou de loin mêlées à l'affaire en question. Et Harry, c'est aussi un mec plein d'ambiguités, toujours à deux doigts du dérapage qui va le faire basculer du côté sombre qu'il essaie de combattre. Et Harry, il a du mal avec les femmes, beaucoup de succès mais il est incapable d'en garder une tellement sa mission l'emporte loin dans la noirceur des bas fonds de L.A. C'est passionnant de le voir se débattre toujours à la limite et se rétablir à la dernière page.

On y découvre aussi dans ces romans L.A. : une ville tentaculaire qui semble réserver des moments de grâce à qui veut bien les voir, une ville qu'Harry regarde avec amour et nostalgie.... J'irais bien faire un pélerinage à L.A. sur les traces de l'inspecteur Harry (bon elle est facile celle-là, pas la peine de la relever!)

C'est quoi vos lectures de l'été à vous?

Commentaires

Suprbe ton blog et décontract. Ca fait du bien
Merci pour l'inspecteur Harry. j'ai craint le pire, au début : le mélo revenu ; et puis, non, ça s'insinue autrement.
Pour ma part, je me suis lancé dans Tout Philippe Besson ; très belle écriture. Un peu trop de gays dan tout ça mais... il sait écrire à la manière de Proust (dans "En l'absence des hommes").
Ferais bien de m'insirer de Proust, moi aussi, car mon style ce soir ..........Fait chaud ; l'est tard
Clo

Écrit par : clo | mercredi, 19 juillet 2006

merci du compliment et je me note Philippe Besson dans un coin pour les vacances de dans... une semaine et demi...!

Écrit par : la quiche | jeudi, 20 juillet 2006

... une semaine et demie... Dis-donc, c'est bientôt tout ça !

Écrit par : franz | jeudi, 20 juillet 2006

C'est sûr si vous aimez les romans policiers américains, avec des "héros" dont on arrive pas à déterminer si ils sont des héros ou des anti héros, il faut lire Mickael Connelly.
Si tu veux d'autres idées de lecture, dans le genre policier noir je viens de finir Necropolis (sur mon blog j'en parle), très très bien. Sinon pour les vacances, je pense qu'un Douglas Kennedy peut-être sympa (Liaisons dangereuses ou La poursuite du bonheur par exemple).

Écrit par : sevrinou | jeudi, 20 juillet 2006

ça me va droit au coeur que tu aimes Connelly.... mes lectures de l'été ? je me gave de Terry Pratchet, le discmonde.. tu connais ? et puis des polars british qui se passent au 16è siècle... je sais plus qui a ecrit ça (flemme de monter dans ma chambre pour vérifier, fait trop chaud)

Écrit par : lorraine bancale | jeudi, 20 juillet 2006

Oui, oui je vois de qui tu parles, y a moyen que t'en ramènes kekzun dans le Tarn, chère Lorraine bancale? Et puis Terry Pratchett c'est eskellent, j'en causerais sans doute dans une future note! Thank's for coming here...

Écrit par : la quiche | jeudi, 20 juillet 2006

j'ai fini par monter me coucher, j'ai donc le nom du british (de la ?) c'est C.J. Sansom et j'en ai 2, in english of course... intéressée ?
si tu aimes les polars dits "ethniques" je te propose tony hillerman et son célèbre Jim Chee... j'adore les navajos!
it's always a pleasur to visit your blog
lots of bisoux

Écrit par : lorraine bancale | vendredi, 21 juillet 2006

Les commentaires sont fermés.