Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 01 juillet 2006

Volver

medium_060313_almodovar_plus.pg.jpg

Pour les ceusses qui ne se seraient pas encore bougé les fesses pour aller voir Volver, je dis ça sur un ton culpabilisant mais la quiche qui vous cause est pas encore allée voir le dernier Coppola pour cause de fainéantite aigue... Bref, pour ceux-là, faudrait quand même y aller. C'est incroyable comme Almodovar a le don de nous montrer des histoires glauques sous un angle "normal" et puis les actrices sont très bonnes, pas un hasard quand même si elles ont eu un prix à Cannes. Je me sens pas l'âme d'une critique de cinéma mais j'avais envie de vous dire que j'avais beaucoup aimé ce film! Dites-moi ce que vous en avez pensé.

Commentaires

honte à moi, je ne l'ai pas encore vu, mais c'est au programme ! 2007 ?

Écrit par : cath | samedi, 01 juillet 2006

Et comme tu as raison !!!! Ce film est canon ! Et Penelope est magnifique !

Écrit par : Punky | dimanche, 02 juillet 2006

Juste une bise d'une autre quiche lorraine... (née à Nancy, grandie à Metz). Mon père est parisien et je suis à Paris depuis 8 ans (donc les "T" au 20 ça fait longtemps que je les évite :-)). Je me considère plus comme parisienne que lorraine (en + mes parents sont dans le Sud maintenant) mais une fois quelqu'un de bien intentionné m'a fait remarquer que mes "R" sonnaient très "Est". Arg.
Voilà, c'était mon témoignage "C'est ma vie".
A part ça moi aussi j'ai A-DO-RE Volver...

Écrit par : Ana | dimanche, 02 juillet 2006

Magnifique! (comme toujours chez pedro...)

Écrit par : 17-Mania | mercredi, 05 juillet 2006

Hé dis donc! Le vieux papa Coppola est pas mort! Dire "le dernier Coppola" ça laisse encore le doute! Et il est tellement meilleur que sa fille, que ben, c'est comme pour Cassavettes, on pense toujours au papa en premier.

Écrit par : Monsieur F. | vendredi, 07 juillet 2006

Les commentaires sont fermés.